M2 – Grenoble – Thérapie cellulaire, génique et ingénierie tissulaire

Biotechnologies & Biothérapies

Objectifs

L’émergence de la thérapie cellulaire et de la thérapie génique a donné un grand espoir pour soigner les maladies incurables par les médicaments classiques issus de la synthèse chimique ou biotechnologique. La démocratisation de ces thérapies innovantes nécessite la formation de l’ensemble du personnel intervenant dans la chaîne thérapeutique (médecins, pharmaciens, scientifiques et industriels).

Organisation de la formation

SEMESTRE 1 (septembre – janvier / 30 ECTS)

Préparation à la recherche de stage et d’emploi (semaine de rentrée)

Unités d’Enseignements (UE) obligatoires

  • Innovative cell and gene therapies (6 ECTS, en anglais)
  • Biotechnologies en procréation (6 ECTS)
  • Regenerative medicine innovative project (6 ECTS, en anglais)
  • En partenariat avec Grenoble Ecole de Management Cours : gestion de projet, études de marché, finances, propriété industrielle (brevets) Mission concrète fournie par un laboratoire ou une société de biotechnologies

UE au choix (12 ECTS à sélectionner)

  • Anglais (3 ECTS)  Proteomics for health research (3 ECTS, en anglais)
  • Animal experimentation (3 ECTS, en anglais)
  • Outils moléculaires pour le diagnostic et le traitement des maladies génétiques (3 ECTS)
  • Micro and nanotechnologies for health (3 ECTS, en anglais)
  • Qualité dans les industries de santé (3 ECTS)

SEMESTRE 2 (janvier – août / 30 ECTS)

Stage de 6 mois en entreprise, en laboratoire ou à l’hôpital.
En France ou à l’étranger.

Conditions d'admission / Public cible

  • Étudiants du Master 1 Ingénierie de la santé, parcours Sciences et management des biotechnologies (SMB)
  • Étudiants issus d’autres M1 : biologie, chimie-biologie, …
  • Étudiants ayant validé une cinquième année de pharmacie, filière industrie ou recherche
  • Internes en médecine ou en pharmacie, étudiants en médecine vétérinaire
  • Élèves ingénieurs dans le domaine des sciences de la vie
  • Autres profils après examen par la commission pédagogique

Ce parcours de Master 2 est ouvert à la formation continue.

Débouchés

Exemples de postes

  • Cadre dans les équipes hospitalières et industrielles du secteur de la thérapie génique, de la thérapie cellulaire et de la médecine régénérative.
  • Ingénieur recherche et développement industriel ou clinique, dans la production des cellules ou vecteurs thérapeutiques
  • Ingénieur qualité dans une structure de thérapie cellulaire
  • Responsable des affaires réglementaires et technico-réglementaires dans les agences gouvernementales (ANSM, agence de biomédecine) ou industrielles
  • Cadre commercial dans les sociétés spécialisées dans la culture cellulaire, les biomatériaux, les vecteurs, …

Entre un quart et un tiers de la promotion poursuit par une thèse de sciences, en laboratoire, en milieu hospitalier ou en industrie. En plus des exemples cités précédemment, le doctorat permet une ouverture vers des postes d’enseignants-chercheurs, hospitalo-universitaires, ou de chargés de recherche (INSERM, …)

Responsable(s) & contact(s)

Responsables pédagogiques
Dr Walid RACHIDI
walid.Rachidi@univ‐grenoble‐alpes.fr

Scolarité
scolaritemasteris@univ‐grenoble‐alpes.fr

Formation continue
Rémi RIVOLLIER
Remi.Rivollier@univ‐grenoble‐alpes.fr

Anciens étudiants

Alexandre, chef de projet
Audrey, thésarde
Emilie, attachée de recherche clinique
Alexandre, chef de projet

Alexandre
Chef de projet

Promotion 2014-2015

Parcours
  • Licence Biotechnologies-Santé, Université Grenoble Alpes
  • Master 1 IS – Parcours Science et management des biotechnologies
    Stage : développement des cellules souches iPS pour l’étude des mutations du gène MYT1L (CHU Grenoble)
  • Master 2 IS – SMB – Thérapies cellulaires, géniques et ingénierie tissulaire
    Stage : dérivation en conditions GMP de la reprogrammation en cellules souches pluripotentes induites (Institute for Regenerative Medicine & Biotherapy, Montpellier)
Poste occupé
En 2016 : Chef de projet, iPSC differentiation in skin cells (SAFE-iPS Core Facility, Montpellier)
Audrey, thésarde

Audrey
Thésarde

Promotion 2013-2014

Parcours
  • Etudes de pharmacie, filière industrie, Bordeaux
  • Master 2 IS – SMB – Thérapies cellulaires, géniques et ingénierie tissulaire
    Stage : formulation et caractérisation d’un matériau bioactif pour l’application à la médecine régénératrice du disque intervertébral (INSERM Nantes)
Poste occupé
En 2016 : Thèse
Traitement de la dégénérescence discale par la transplantation de cellules régénératrices dérivées de cellules souches, financée par la Fondation de l’avenir pour la recherche médicale appliquée (INSERM Nantes)
Emilie, attachée de recherche clinique

Emilie
Attachée de recherche clinique

Promotion 2011-2012

Parcours
  • Master 2 Recherche en biochimie à Besançon
  • Master 2 IS – SMB – Thérapies cellulaires, géniques et ingénierie tissulaire
    Stage : thérapie cellulaire en transplantation rénale (INSERM et CHU de Nantes)
Poste occupé
En 2016 : Attachée de recherche clinique spécialisée en thérapie cellulaire (Institut transplantation urologie néphrologie, CHU de Nantes)

[ls_content_block slug=”signaler-un-probleme” para=”full”]

Menu